Accueil Communiqués Lancement du réseau « Organic Cities Network Europe »

Lancement du réseau « Organic Cities Network Europe »

Communiqué de presse de la ville de Paris

Ce lundi 8 janvier, Paris a signé l'accord pour le lancement du premier réseau européen de villes et d'organisations engagées en faveur de l’agriculture biologique. Cet événement s’inscrit dans un contexte marqué par la préparation de la prochaine Politique agricole commune et la conclusion des États généraux de l’alimentation.

Soutenir le développement de l’agriculture biologique en Europe est un levier majeur pour contribuer à préserver l’environnement, améliorer la santé des citoyens et soutenir les créations d’emplois dans les territoires.

Les villes européennes pionnières de l’alimentation biologique en restauration collective ont décidé de s’engager ensemble pour promouvoir et introduire plus d’agriculture biologique dans la chaîne d’approvisionnement des villes, de consolider les politiques d’achats publics pour favoriser l’alimentation biologique dans la restauration collective, de sensibiliser les consommateurs et d’être force de proposition auprès des instances européennes, en créant le réseau « Organic Cities Network Europe ».

Cette initiative est encouragée par la Commission européenne, des parlementaires européens, l’Agence Bio France et les organisations internationales comme l’International Federation of Organic Agriculture Movements (IFOAM) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

« Les objectifs de cette association seront, pour l’année 2018, de donner une voix aux villes et de peser sur les décisions européennes en faveur de l'agriculture biologique. », explique Célia Blauel, adjointe à la Maire de Paris chargée de toutes les questions relatives à l’environnement, au développement durable, à l’eau, à la politique des canaux et au « plan climat énergie territorial».

Ce réseau sera porté par une association, située à Bruxelles. L’adhésion sera ouverte à toutes les collectivités européennes, les réseaux professionnels, les associations et les centres de recherche.

Les collectivités territoriales et structures européennes fondatrices de ce réseau sont les villes de Nuremberg et de Lauf (Allemagne), la Métropole de Milan, Vienne et Seeham (Autriche), Correns (France), Porec (Croatie), Växjö (Suède), le réseau des villes italiennes « Città del Bio » et allemandes « Bio-Städte », le Centre de Milan pour le droit et la politique alimentaire, l’Institut autrichien sur la Recherche biologique et l’Université de Tampere « Eco-Estonie ».