Accueil Posts tagged "adaptation au changement climatique"

adaptation au changement climatique

Paris veut «débitumer» ses cours d’école

La Ville de Paris vient de démarrer des travaux pour verdir trois cours d’école dans les XIIe, XVIIIe et XXe. Objectif : s’adapter aux fortes chaleurs liées au dérèglement climatique. Fini les monotones cours d’école parisiennes uniformément recouvertes d’un triste enrobé gris ? La semaine dernière, la Ville de Paris a démarré des travaux pour « débitumer » en partie et verdir davantage les cours de récréation des écoles du 70, avenue Daumesnil (XIIe), du 4, rue Charles-Hermite (XVIIIe) et du 14, rue Riblette (XXe). Objectif : adapter ces espaces aux canicules qui devraient se multiplier dans les années à venir en raison du dérèglement climatique. « C’est un projet enthousiasmant, reconnaît Célia Blauel, adjointe en charge de l’Environnement. J’ai vu ça en Angleterre où les gamins jouent dans l’herbe. A Paris, les cours d’écoles sont très minérales : on veut les rendre plus agréables, plus conviviales. » …

Où se protéger de la chaleur à Paris ? La ville lance une application « spéciale canicule »

La ville de Paris lance vendredi une application pour téléphones portables "spéciale canicule", pour référencer notamment les endroits plus frais. Alors que Météo France prévoit de fortes températures pour les prochains jours, la ville de Paris lance vendredi 29 juin une application pour téléphones portables "spéciale canicule". Elle cartographie des centaines de coins de fraîcheur dans la capitale et donne des conseils et consignes aux populations à risque. …

Deux siècles plus tard, les Parisiens retournent enfin à l’eau

Robin Panfili — 29.07.2017 – 11 h 03, mis à jour le 29.07.2017 à 17 h 30 Après en avoir été privés pendant des décennies, les Parisiens se réapproprient progressivement les cours d’eau de la capitale. Récit d’une reconquête, d’une revanche, mais surtout de la renaissance d’un «droit à la baignade». …

A Paris, un bitume anti-bruit et anti-chaleur va être testé

Lutter à la fois contre le bruit et le réchauffement climatique, c’est possible selon Anne Hidalgo. La maire PS présentera au Conseil de Paris des 6, 7 et 8 juin une délibération – que dévoile le JDD – concernant l’expérimentation prochaine, dans la capitale, de trois types de "revêtement de chaussée aux propriétés phoniques, thermiques et mécaniques accrues". Une convention entre la Ville et l’Union européenne doit être signée afin de doter le projet pilote d’un financement européen de 1,35 million d’euros, dont près de 700.000 euros pour la mairie, sur la période 2017-2022 ; avec un acompte de 30% dès 2017. Le coût total s’élève à 2,91 millions d’euros auxquels contribuent la mairie (coordinatrice), l’association Bruitparif, les entreprises Colas et Eurovia. …