Accueil Actualités Vœu relatif à la mise en œuvre de l’Accord de Paris pour lutter contre le dérèglement climatique

Vœu relatif à la mise en œuvre de l’Accord de Paris pour lutter contre le dérèglement climatique

Suite à la décision du Président américain Trump de sortir son pays de l’Accord de Pari, la Ville de Paris a souhaité réaffirmé son engagement pour le climat et à porté un voeu au conseil de Paris qui a été adopté à l'unanimité.

CONSEIL DE PARIS - Conseil Municipal - Séance des 6 et 7 juin 2017

Considérant l’enjeu vital pour l’humanité de lutter contre le dérèglement climatique ;

Considérant l’Accord de Paris adopté à l’unanimité de tous les pays du monde le 16 décembre 2015 lors de la COP21qui vise à contenir le réchauffement sous le seuil de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels ;

Considérant la déclaration adoptée par plus de 800 Maires du monde entier pour le climat réuni à l’Hôtel de Ville de Paris le 4 décembre 2015, signe de leur unité et leur engagement à agir ;

Considérant les engagements forts des collectivités locales, de l’ensemble de leurs réseaux et associations parmi lesquelles le C40 présidé par la Maire de Paris, l’alliance entre villes, entreprises et citoyens sera clé pour sauver notre planète et mettre en œuvre l’Accord de Paris ;

Considérant que les villes du monde entier sont en première ligne face aux conséquences du changement climatique, des inondations aux vagues de canicule en passant par les pénuries d'eau. Nos citoyens sont les victimes de ces désastres climatiques, sanitaires et humains, qui entraînent d’ores et déjà des coûts économiques et des bouleversements sociaux sans précédents;

Considérant que la Ville de Paris s’est dotée d’un Plan Climat Énergie ambitieux et innovant en 2007, actualisé en 2012, qui fixe l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 25% d'ici à 2020 ;

Considérant les nombreuses actions engagées dans le cadre du Plan Climat Energie dans de multiples domaines comme les déplacements, l'habitat, l'urbanisme, la gestion des ressources et des déchets, ou encore l'alimentation, ainsi que les résultats encourageants et positifs obtenus ;

Considérant l’élaboration en cours d’un nouveau Plan Climat Air Energie Territorial pour Paris, en lien avec le futur Plan Climat Métropolitain qui tracera la voie vers une ville neutre en carbone et 100% énergies renouvelables d’ici à 2050 ;

Considérant la nécessité de renforcer les engagements et accélérer les décisions et les actions concrètes pour lutter contre le dérèglement climatique d'ici à 2020 pour réaliser les ambitions de l’Accord de Paris, comme le souligne par exemple le rapport du C40  Deadline 2020 : Comment les villes vont relever le défi;

Considérant la décision unilatérale de retrait des États-Unis d’Amérique de l’Accord de Paris annoncée par le Président Donald Trump alors que les États-Unis sont le deuxième plus gros émetteur de gaz à effet de serre;

Considérant les réactions de l’ensemble de la communauté internationale, telles que la Chine, l’Europe et le Canada, comme aux Etats-Unis où nombre de villes et États fédérés sont engagés pour le climat,  mais également des acteurs non étatiques, entreprises, société civile et collectivités locales, qui condamnent cette décision et s'inquiètent des répercussions sur la mise en œuvre de l'Accord de Paris ;

Sur proposition de Mme Célia Blauel et de M. Patrick Klugman au nom de l’exécutif, le Conseil de Paris émet le vœu que :

  • La Ville de Paris réaffirme son engagement sans faille à lutter contre le dérèglement climatique et à participer à la mise en œuvre de l’Accord de Paris pour limiter la hausse de la température globale à 2°C, et si possible 1,5°C, et aider l’ensemble des populations et des sociétés à s’adapter aux effets du dérèglement climatique ;
  • La Ville de Paris soutienne l’engagement de la France aux niveaux européen et international pour faire respecter l’Accord de Paris et renforcer l’ambition des États et de l’ensemble des acteurs pour lutter contre le dérèglement climatique, en particulier à travers l’amélioration des contributions nationales avant 2020 ;
  • L’ensemble des leviers, notamment diplomatiques, soient mobilisés pour que les États-Unis d’Amérique participent à la lutte mondiale contre le dérèglement climatique et reconsidèrent la décision de sortie de l’Accord de Paris, cadre des discussions et de l’action internationales ;
  • La Ville de Paris soutienne les acteurs Américains, au premier rang desquels les villes, les entreprises, les scientifiques, les associations et citoyens qui continuent à lutter contre le dérèglement climatique et se considèrent liés par l’Accord de Paris ;
  • La Ville de Paris, en lien avec les réseaux internationaux de collectivités, maintienne ses demandes aux États de renforcer la reconnaissance des acteurs non étatiques dans les discussions internationales sur le climat ;
  • La Ville de Paris renforce son action internationale au soutien de la lutte contre le dérèglement climatique au côté de l’ensemble des collectivités du monde, notamment à travers des mécanismes de solidarité avec les populations les plus vulnérables comme le Fonds Vert des Nations Unies ou la coopération décentralisée;
  • La Ville de Paris renforce les actions d’atténuation et d’adaptation au dérèglement climatique sur son territoire en fixant l’objectif de viser la neutralité carbone en 2050 et le 100% énergies renouvelables dans son prochain Plan Climat Air Energie ;
  • La Ville de Paris accélère dès maintenant son action, par exemple en matière de développement et d’approvisionnement en énergies renouvelables, de transition de l’ensemble du parc bâti vers la basse consommation, d’alimentation durable et peu émettrice de gaz à effet de serre, de développement d’alternatives à la mobilité contrainte et polluante, de mobilisation de l’ensemble des acteurs du territoire et des leviers comme la finance.
  • La Ville de Paris défende une position très ambitieuse en matière de lutte contre le dérèglement climatique partout où elle en a l’occasion, par exemple au niveau métropolitain et dans ses relations avec la Région, l’État, et l’Europe afin que l’ensemble des pouvoirs publics alignent leurs dispositifs et leurs actions pour lutter contre le dérèglement climatique.