Accueil Revue de presse Transportez-moi sur France Info : La journée mondiale de l’eau

Transportez-moi sur France Info : La journée mondiale de l’eau

Mercredi dernier avait lieu la journée mondiale de l’eau, décrétée par l’ONU.

Nous évoquons aujourd'hui le traitement de l’eau et son transport, une problématique qui remonte à la nuit des temps. 7 000 ans avant Jésus-Christ, Jéricho, l’une des plus anciennes cités du monde située non loin de la mer morte avait déjà un système de transport d’eau potable. Puis plus tard les Égyptiens, les Grecs, les Romains ont utilisé des canalisations en bambou, en argile ou encore en métal. (Les canalisations en plomb ont d'ailleurs provoqué des maladies en série: le saturnisme).

Dans les grandes agglomérations, ce sont souvent plus de 2 500 kilomètres qu'il faut surveiller tant sur la qualité que sur les fuites (on estime les pertes en ligne à 25% en moyenne sur la France, ce qui est considérable).

Et pour les grandes agglomérations comme Paris, cela nécessite un énorme savoir-faire

Il faut traiter l’eau et la transporter. C’est un métier, qui est effectué soit par des sociétés spécialisées en délégation de service public, soit directement par les collectivités. C’est le cas de Paris. Célia Blauel adjointe au maire, chargée de l’eau et des questions liées à l’environnement s'inquiète des pollutions à la source.

Il faut traiter l'eau directement à la source !

Célia Blauel

Mais alors, eau en bouteille ou au robinet ?

Les Français détiennent le record européen de consommation d’eau en bouteille juste après les Italiens, ça représente 140 litres par an et par habitant. Et pourtant la qualité et le prix militent pour l’eau du robinet.

L'eau du robinet est bien plus contrôlée que l'eau en bouteille et est 300 fois moins chère

Célia Blauel

Il faut en revanche éviter d’arroser les jardins avec de l’eau potable, c’est précisément ce que fait Paris et un certain nombre de villes en France.

Tout le monde n’a pas accès à l’eau

800 millions d’habitants sur terre, n’ont pas d’accès à l’eau, dont près de la moitié en Afrique. Yann Arthus-Bertrand

En Afrique c'est 200 millions d'heures qui sont passées à aller chercher de l'eau. Autant de temps en moins pour un travail, ou l'éducation des enfants.

Yann Arthus-Bertrand

Yann Arthus-Bertrand, après avoir produit "Human", prépare actuellement "Woman" un film qui montre en effet que la tâche d’aller chercher de l’eau revient aux femmes. Elles sont obligées de porter sur leur tête des jarres ou des bidons sur des distances considérables. (En moyenne plus de 6 kilomètres).

Le premier coup de cœur de cette semaine : les femmes exceptionnelles décrites par Yann Arthus-Bertrand qui mènent un combat pour l'eau au risque de leur vie

Le deuxième coup de coeur est pour l'association "Les Puits Du Désert". Ils construisent des puits au Niger : le pays qui a le taux de mortalité le plus important au monde, et l’une des causes est le manque d’accès à l’eau potable.

L'article dans son intégralité : http://www.francetvinfo.fr/replay-radio/transportez-moi/transportez-moi-la-journee-mondiale-de-l-eau_2092481.html