Accueil Communiqués Glyphosate : l’intérêt général doit primer sur le lobby des multinationales

Glyphosate : l’intérêt général doit primer sur le lobby des multinationales 🗺

Communiqué de presse de Célia Blauel, adjointe à la Maire de Paris

 

Jeudi 19 mai, la Commission européenne a reporté une fois encore le renouvellement de l’autorisation de commercialisation du glyphosate, molécule active de Roundup, le tristement célèbre désherbant de Monsanto. Cette décision témoigne de la prise de conscience des Etats de l’Union face à ce produit dangereux pour l’environnement mais aussi pour la santé des citoyens européens.

 

Je salue la position de la Ministre Ségolène Royal qui a rappelé que la France s’opposait à l’interdiction de commercialisation de ce produit au sein de l’Union Européenne, s’appuyant sur les nombreuses études qui démontrent que le glyphosate est bel et bien une substance dangereuse pour la santé et  pour l’environnement.

 

Je déplore la réaction de la multinationale Monsanto et du Glyphosate Task Force qui tendent à faire pression sur les institutions européennes. Qu’il s’agisse du glyphosate ou encore de la pollution de l’air, les décisions politiques doivent pouvoir être prises hors toute pression des lobbies des grandes multinationales.

 

Communiqués
Carte